jeudi 4 avril 2013

10 fruits tropicaux mangés = 10 plantes tropicales à faire pousser !

Je ne sais pas s'il y a un nom pour cette manie : systématiquement recueillir les graines et les noyaux des fruits que l'on vient de manger pour tenter de faire pousser quelque chose. Je fais ça depuis que je suis tout petit, mais ces dernières années, je donne plutôt dans les fruits exotiques. L'hiver est la saison parfaite (oui, je sais, le printemps est sensé avoir pointé son nez frileux le mois dernier) : litchis, kiwis, mangues, papayes, dattes, fruits du dragon.. Les étales débordent de ces fruits multicolores au petit goût de paradis. Tout ça pour dire qu'aujourd'hui, on ne va pas faire d'équations ! Je vous propose plutôt de découvrir comment simplement transformer votre appartement de 30m² en jardin botanique tropical !

Faire pousser une plante..et la garder en vie!

Le plus dur n'est pas de faire germer la graine : souvent, il suffit de la mettre en terre et d'arroser régulièrement pour voir apparaître une pousse. Faire de cette pousse une vraie plante et la garder en vie quelques années est une autre paire de manches. J'ai donc organisé ce petit article selon la difficulté à obtenir une belle plante qui connaîtra quelques printemps.

1 - L'avocat

Des noyaux d'avocat
Pour l'avocat, pas de soucis : ce machin pousse tout seul. D'ailleurs, avec les haricots, c'est une des plantes que l'on fait pousser à l'école, en utilisant la bonne vieille technique des allumettes : si vous ne l'avez jamais fait, réparez cette injustice au plus vite. Il suffit de nettoyer grossièrement le noyau, d'y planter vigoureusement quelques allumettes et de faire baigner la partie basse (la plus large) dans de l'eau. Il faut ensuite attendre quelques semaines (deux en général) que les premières racines apparaissent, en veillant à ce que le noyau ne pourrisse pas (changer l'eau régulièrement). Attention, le noyau gonfle un peu, ne prenez pas un verre trop petit. Vous pouvez suivre plus ou moins scrupuleusement les instructions données sur cette page (ou jeter le noyau dans votre jardin et voir ce qui se passe).

Une fois lancée, la plante pousse à une vitesse fulgurante. En quelques mois, elle peut atteindre plus d'un mètre. Le problème c'est qu'elle pousse droit comme un I, en distribuant régulièrement les feuilles. Pour l'aider à se ramifier, il faut tailler la plante : laissez quelques paires de feuilles (au moins une paire) et coupez la tige principale à environ 1 cm au dessus de la dernière paire. La tige se divise alors en deux branches que vous pouvez tailler de la même façon par la suite. Vous pouvez ainsi façonner la plante à votre goût. Arrosez copieusement et mettez la plante à la lumière, si ce n'est au soleil. Vous pouvez sortir l'avocatier dès que les températures se font douces, ou même, si vous êtes assez veinards pour habiter une région chaude, le planter dans votre jardin. Il vous faudra être patient pour récolter les premiers fruits (comptez 8 ans dans le meilleur des cas). Pensez également à changer le pot de temps en temps !

2 - Le citron vert

Un citronnier en pot, crédits :Luc Noël
Comme pour l'avocat, il suffit de récupérer quelques pépins pour faire pousser une jolie plante. Bien sûr, ça marche aussi avec les citrons normaux, les oranges, les pamplemousses et les clémentines. Vous serez peut-être tentés par des variétés plus exotiques, comme le kaffir thaïlandais, le cédrat, le kumquat ou le célèbre citron cobawa. Si ça ne vous dit rien, regardez cette page! Plantez ceux que vous préférez, j'ai choisi le citron vert car, dans mon expérience du moins, c'est la plante qui connait le développement le plus rapide en appartement. A vrai dire, elle pousse même un peu trop vite, j'ai du tailler les branches, pour favoriser l'apparition de ramifications et donner une forme à l'arbuste. Une fois en terre (en intérieur ou en extérieur), il faut arroser régulièrement pour déclencher la germination. Vous trouverez en ligne quantité de tutoriels mais, comme pour l'avocat, inutile d'y mettre trop d'efforts. La plante pousse moins vite que l'avocatier, mais ses tiges sont plus robustes. Faites attention au gel, rentrez la plante durant l'hiver les premières années. Pour le reste, les conseils habituels sont de rigueur. Il faudra aussi attendre pour avoir des fruits comestibles, au moins cinq ans ! Dans l'intervalle, vous apprécierez sans doute le parfum délicat du feuillage et des fleurs.
En haut à gauche : Une fleur de citronnier, Crédits : P.gibellini via Wikimedia Commons. En bas à gauche : le citron caviar (Crédits), au milieu : mon "clémentinier" et mon citronnier vert, à environ un an, cultivés en intérieur. A droite : Le Cédrat ‘Main de Boudha’ (Crédits).
Un arc-en-ciel de citrons. Crédits : Emily Blincoe

3 - Les dattes

un jeune dattier, crédits : ici
Un dattier plus âgé
Ah! Ça commence à devenir intéressant ! Pas la peine d'acheter 3 noyaux à 4,95 € chez Truffaut. Gardez quelques noyaux de dattes (fraîches, séchées ou gluantes de sucre, ça ne change rien) et plantez les directement dans un pot qui doit être au chaud (en intérieur donc quand on habite Paris). Il faut parfois attendre jusqu'à deux mois pour voir pousser le dattier, mais ça vaut la peine. La croissance du dattier est lente, surtout en appartement. Les premières années, il ne supporte pas bien l'exposition directe au soleil. En grandissant, il changera d'avis. Sortez-le alors dès que possible (quand il fait un peu plus de 7-8 degrés) pour qu'il profite pleinement de la lumière du jour. Il atteint quand même une taille respectable au bout d'une dizaine d'années et peut être planté en terre si vous habitez le sud de la France. N’espérez pas pour autant pouvoir récolter des fruits de bonne qualité, il faut trop froid..enfin pour l'instant, on en reparlera dans 30 ans. Le dattier est une espèce dioique, c'est à dire que les fleurs mâles et femelles éclosent sur des plantes différentes. Seules les plantes femelles donnent des fruits, à condition d'avoir été pollinisés par un individu mâle. Dans le bassin méditerranéen, les dattiers sont rarement issus d'un noyau ; on les cultive en "clonant" des plantes femelles, en prélevant des drageons. Le dattier n'est pas fragile et vit très longtemps : au moins, vous aurez une belle plante d'ornement ! En 2008, une équipe de chercheurs a trouvé un noyau de datte d'une variété aujourd'hui éteinte, plus de deux fois millénaire, sur le site archéologique d'un palais du Roi Hérode à Masada (Israël).  Le noyau a été planté, et contre toute attente, il a germé, établissant un nouveau record (article disponible ici en anglais). L'arbre fait aujourd'hui plus d'un mètre cinquante !

Précision : on m'a indiqué que les noyaux des fruits vendus dans le commerce sont parfois stériles, jusqu'ici, j'ai pourtant eu 100% de réussite :) 

4 - le gingembre

Ouiiiiii je sais, le gingembre n'est pas un fruit, mais quand même, c'est bon, c'est exotique et ça pousse. Le gingembre est un rhizome (une racine, comme celle des iris) qui donne une plante vivace et des fleurs assez jolies, selon les variétés. Certaines ne sont pas comestibles, alors ne mangez que des racines dont vous connaissez l'origine. Vous avez probablement déjà vu un bout de gingembre germer comme une vieille pomme de terre. Cependant, mieux vaut planter les rhizomes lorsqu'ils ne sont pas trop vieux. S'ils sont sur une étagère à épices depuis 3 mois, ils ne pousseront pas très bien voire pas du tout. Choisissez un beau rhizome tout frais, avec quelques pousses si vous y tenez, et plantez le très près de la surface, à environ 2 centimètres de profondeur. La terre doit être bien drainée pour éviter que le rhizome ne pourrisse. Arrosez fréquemment mais pas trop, en gardant le pot au chaud. Dès que la plante commence à se développer, vous pouvez arroser un peu plus. Gardez la à l'intérieur et moyennement exposée au soleil. La plante pousse très rapidement et fleurit occasionnellement.

Cette fois, pas besoin d'attendre cinq ans pour manger ! Vous pouvez récolter votre gingembre lorsque la plante jaunit, ce qui se produit à la fin de l'été. Plus vous récoltez tard, plus le gingembre sera fort et possiblement fibreux. Replantez une partie du rhizome qui se détache facilement pour une prochaine récolte.

5 - L'ananas 

Un ananas prêt pour dégustation.
Pour cultiver un ananas, procurez vous un fruit dont la partie supérieure (la couronne de feuilles) a été conservée. Découpez cette partie, en éliminant éventuellement la première rangée de feuilles à la base ainsi que les résidus de fruit. Mettez ensuite la couronne à tremper dans un verre d'eau, un peu comme pour le noyau d'avocat, les allumettes en moins. Lorsque les racines se sont développées, plantez-la dans un pot assez large. Des instructions détaillées et en images sont disponibles sur cette page.

Mettez le pot en plein soleil et arrosez régulièrement. Il est possible de sortir le pot lorsque les températures atteignent environ 18 degrés, c'est à dire, en région parisienne, du 24 Juillet au 3 août. Il faudra attendre deux ans ou plus pour avoir un fruit. Celui-ci sera probablement plus petit que celui que vous avez acheté mais, comme la rose du petit prince, c'est le temps que vous aurez perdu pour l'ananas qui le rendra important.

6 - Le litchi

Une pousse de litchi, crédits : John.
Comme pour les dattes, on peut planter les noyaux directement dans un pot. Cette première étape n'est pas bien compliquée, les litchis poussent facilement, pourvu que l'on maintienne une humidité suffisante. Les premières feuilles sont rouges et verdissent en grandissant.

C'est après qu'il faut faire attention, car la plante est un peu capricieuse. Quand la plante est jeune, les feuilles brûlent au soleil. Cependant, il faut maintenir des conditions "tropicales" : chaleur, lumière et humidité, sans quoi les feuilles peuvent sécher rapidement et se craqueler. Si vous habitez le sud, vous pouvez tenter de le planter dans un jardin en espérant que les températures ne descendent pas trop en dessous de 0° C. En hiver, la plante ne pousse pas et peut même perdre ses feuilles mais cette étape est nécessaire pour déclencher la floraison. Elle redémarre dès qu'il y a un peu plus de jour. L'idéal est d'avoir une serre ou une véranda bien sûr. L'arbre peut pousser jusqu'à 20 mètres dans la nature mais l’arbuste que vous obtiendrez, avec son feuillage délicat, est très agréable en intérieur. Pour obtenir des fruits, il faut attendre entre 4 et 6 ans.




7 - Le kiwi

Les kiwis du jardin de Monet à Giverny, crédits : Ariane
Dans un premier temps, récoltez une vingtaine de graines (un fruit en contient des centaines), essayez d'éliminer la pulpe pour éviter d'éventuelles moisissures et étalez les à la surface de la terre. Recouvrez d'une fine couche de terreau et arrosez régulièrement. Les graines germent assez facilement au bout de quelques semaines et vous devriez avoir un taux de réussite important. Plus tard, vous obtiendrez une liane assez robuste que vous pourrez planter dehors, à l’abri du vent, après une ou deux années passées au chaud à l'intérieur. Elle ne craint pas trop le froid, on la cultive d'ailleurs dans le sud-ouest de la France, qui est figurez vous, le 5ème producteur mondial ! Prévoyez un support pour la croissance de la liane, elle ne se débrouille pas très bien toute seule. Vous pouvez par exemple tendre des fils pour supporter la liane lorsqu'elle porte des fruits. Pour les fruits d'ailleurs, c'est comme le dattier : il faut des plants mâles et femelles. Comment savoir si votre kiwi porte des fleurs mâles ou femelles ? Hem, pour ces questions délicates, je vous renvoie à cette page. La plante peut produire des kiwis dès la troisième année; si c'est ce qui vous intéresse, lisez les conseils de culture sur cette page par exemple.

Une fleur et un fruit de kiwi

8 - Le fruit du dragon (pitaya)

Graine de pitaya germée (12 jours après plantation). Crédits : K.Madjer
De loin mon préféré ! Comme les figues de barbarie, le fruit du dragon pousse sur un cactus. Les fleurs éphémères sont très belles et sentent bon la vanille, dommage que le cactus fleurisse la nuit.. Tiens d'ailleurs, pourquoi la nuit ? Il doit préférer les insectes nocturnes ou les chauves-souris..Bref.

La première étape est similaire à celle décrite précédemment pour les kiwis. Pour la terre, on peut acheter un terreau spécial pour plante grasse ou préparer soi-même un mélange de terreau et de sable (à peu près moitié-moitié). Tenues au chaud, les graines germent facilement et les cactus poussent vite et bien.

Une pousse de Pitaya (Fruit du dragon). Crédits : K.Madjer
Il faut prendre soin de ne pas trop les arroser, surtout en hiver. Bien sûr, les cactus adorent le soleil, il faut donc les mettre près d'une fenêtre si possible, voire les sortir lorsqu'il fait doux (plus de 20°). Il existe trois grandes variétés dont les fleurs et les fruits sont de couleurs différentes (consulter la page wiki). Les cactus peuvent s'accrocher à des supports grâce à des racines aériennes. Cultivés en pots en intérieur, les cactus peuvent donner des fruits dans les deux ans qui suivent, à condition qu'ils soient pollinisés par un autre individu (la plante ne peut pas s'auto-féconder).


9 - La  Mangue

Un manguier en fleur
Bon, pour le manguier, ça va être un peu plus compliqué, car c'est l'amande, protégée par une carapace dure et gluante qu'il faut faire germer. Si vous êtes flemmard et patient, plantez directement le noyau tel quel dans une terre humide et chaude (à l'intérieur donc). Au préalable, nettoyez tout de même un peu le noyau, de façon à éviter les moisissures. Si vous êtes un peu moins patient, faites comme pour le noyau d'avocat ; faites tremper la partie inférieure (élargie) dans de l'eau. Enfin, si vous êtes fan de l'ouverture des huîtres, ouvrez le noyau avec un couteau pour dégager l'amande et plantez celle-ci. Dans tous les cas, prévoyez un pot large et profond. Les fleurs ne sont pas particulièrement belles mais l'arbre est agréable. Il ressemble un peu à celui du litchi et ses feuilles sont parfumées. Vous pouvez le mettre dehors lorsqu’il fait chaud et pourrez espérer une récolte après 7 ans environ.


10 - La papaye

Comme pour les autres graines, vous pouvez les préparer soigneusement en les faisant sécher puis germer dans un sopalin humide et plié. Mais les jeter dans un terreau chaud et humide marche aussi. Les graines mettent entre une et deux semaines à germer. La plante est assez fragile, elle a besoin de beaucoup de lumière. Un peu comme le litchi, elle risque de faire la tête en hiver et de perdre ses feuilles. Il faut alors diminuer les quantités d'eau. Elle repartira quand les beaux jours arriveront. Elle est aussi sensible au taux d'humidité, ses feuilles sèchent facilement, surtout en appartement. Ici aussi, l'idéal est d'avoir une serre ou une véranda où l'on maintient un taux d'humidité important. Alors pourquoi en faire pousser ? Et bien pour le défi d'une part..et aussi parce que c'est bon ! Y a-t-il encore des histoires de pieds mâles et femelles ? Bien sûr que oui ! C'est même plus compliqué, car c'est une espèce trioïque qui peut être mâle, femelle ou bien hermaphrodite. Priez donc les dieux du fruit ou les frères Tang pour qu'ils vous refilent un spécimen hermaphrodite !
 
Si vous avez des photos, des idées ou des précisions à apporter, n'hésitez pas à me contacter ou à laisser un commentaire. Je rajouterai vos contributions :) Je termine avec un vieux dessin :



Articles connexes :

33 commentaires:

  1. Absolument génial! Je place ce billet dans une réserve pour relire et faire l'expérience.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore!! j'ai moi aussi depuis quelques temps la facheuse tendance à tenter de faire pousser tout et n'importe quoi lol. Cet article est parfait ! merci :)

    RépondreSupprimer
  3. :) Il faudrait écrire la suite alors !

    RépondreSupprimer
  4. c'est très intéressant cet article je vous remercie infiniment...je veux bien si vous avez un compliment sur les difficultés qu'on peut rencontrer avant et après la germination de la graine de la papaye surtout comme vous le savez que les graines de la papaye portent un mucilage qui couvre la graine nommé "sarcotesta"...aussi j'aimerai avoir si c'est possible un peu sur la physiologie de la graine de la papaye et comment peut se faire la germination...voila mon E-mail vous pouvez m'envoyer vos réponses dhassikhalid@gmail.com

    RépondreSupprimer
  5. Damned, pardon, je viens seulement de voir ce commentaire. Pour le complément, il faudra consulter quelqu'un qui s'y connait; je ne suis absolument pas spécialiste des plantes et mes connaissances se résument pratiquement au contenu de cet article !

    RépondreSupprimer
  6. Karim, as tu essayé de faire pousser un caroubier? C'est une plante très très jolie avec de feuilles vert foncé brillant qui se porte bien à l'interieur.
    J'ai adoré ton blog. C'est vert, bio, et poetique...
    Paola

    RépondreSupprimer
  7. Merci Paola :) Et bien non, je n'ai jamais essayé, mais je vais essayer ! Je reviens d’Indonésie avec quelques autres idées aussi :)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet article , ça me donne envie d'essayer à nouveau.j'ai plusieurs fois essayé de planter des rhizomes de gingembre : à chaque fois, sur mon étagère à épices les rhizomes avec leurs germes frétillaient d'impatience mais dès que je les mettais en terre ils changeaient d'avis : ils dépérissaient à vue d'oeil ! Y-a-t-il quelque chose à savoir de particulier au niveau de la nature de la terre ou des arrrosages ?

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour et merci pour le commentaire ! Pour le gingembre, mieux vaut planter les rhizomes lorsqu'ils ne sont pas trop vieux. S'ils sont sur une étagère à épices depuis 3 mois, ils ne pousseront pas très bien voire pas du tout. Choisissez un beau rhizome tout frais, avec quelques pousses si vous voulez, et plantez le très près de la surface, à environ 2 centimètres de profondeur. La terre doit être bien drainée pour éviter que le rhizome ne pourrisse. Arrosez fréquemment mais pas trop, en gardant le pot au chaud. Dès que la plante commence à se développer, vous pouvez arroser un peu plus. Je vais préciser tout cela dans le billet. Tenez moi au courant :)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, j'adore votre article mais aussi votre humour.
    Heureusement que nous ne vivons pas ensemble car j'ai la fâcheuse manie de tout planter également.
    En cette période hivernale, j'essaye mangue, noix de coco et ananas. (On m'en a offert un plan en novembre mais le petit fruit a mûrit puis a du être cueillit. Maintenant sa tête essaye de faire des racines. Espérons, espérons.)
    Mais svp, comment dompter les pitaya dans un studio ?
    Merci de vos expériences et de votre bonne humeur: un rayon de soleil pour nos plantations ;)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour ! Merci pour le commentaire, et pardon pour le délai de réponse. Des noix de coco ? Génial, je n'ai jamais essayé ça :)
    Encore une expérience à faire.. Heureusement que nous ne vivons pas ensemble effectivement, j'ai l'impression que nous somme tous les deux pas loin de la masse tropicale critique. Vos pitayas n'ont pas poussé ? Ou n'aviez vous plus de place ? Je vais rajouter quelques précisions dans l'article, tenez moi au courant :)

    RépondreSupprimer
  12. merci de ces conseils je fait des experiences au usa en floride merci martine

    RépondreSupprimer
  13. dit moi donc mon ami . pour les papaye , combien de temps pour les fruit? nous avont 3 arbres a la ferme mais il ne sont pas tres grand .
    et je ne conait pas leur orientetion sexuel encor loll

    RépondreSupprimer
  14. Ça donne des idées... Je garde sous le coude !

    RépondreSupprimer
  15. C'est la plus belle page que j'ai jamais trouvée dans mes errances Internet.

    Je m'en vais la bookmarker, PDFiser et imprimer tout de suite pour m'y essayer moi aussi (j'ai justement des noyaux d'avocats, une mangue, un pamplemousse et des citrons jaunes sous la main. Je regrette mortellement de ne pas avoir acheté ces citrons verts bio, samedi. Je savais que je faisais une bêtise :-)

    Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  16. J'adoreeee. Je commence à faire pousser tout ça que veut bien pousser! Cet article est donc parfait pour moi ;) merciii. Actuellement j'ai 5 plante d'avocat! Je me tente à les mettre à l'extérieur m'as j'ai peur de l'hiver. Comment faire? Si en hiver je les couvre ça peut marcher??? Je précise que je suis au sud de la France. Merciii

    RépondreSupprimer
  17. impeccable, je cherchais des reponses a mes questions et en une page j'ai tout trouvé, merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  18. Merci infiniment pour vos commentaires ! Je vais tâcher de répondre aux questions directement dans le billet. Pour le papayer, dans de bonnes conditions, il peut produire des fruits dès la première année ! En ce qui concerne l'avocatier, cela dépend de la variété : certaines s'acclimatent et peuvent supporter des températures négatives ponctuelles. Le plus simple est de tester avec un de vos plants, en espérant qu'il supporte le froid ! Plantez le à l'abri du vent et, si possible, exposé au soleil.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, je viens d'acheter un très joli figuier. Croyez qu'il serait possible de le garder à l'intérieur en pot. Il serait côté sud devant une fenêtre cathédrale de 18 pieds. Si l'on veut des fruits aura-t-il besoin d'une période de dormance et à quel température. Peut-on faire la pollinisation manuellement. Merci quel arbre magnifique mais besoin d'aide!

    RépondreSupprimer
  20. Super article!! je le mets de suite dans mes favoris!

    RépondreSupprimer
  21. hello, merci, super votre article. Mon appartement est quasi un microcosme tropical, baies vitrées sud et ouest, mes plantes se déchaînent...mais ce printemps j'ai essayé de faire pousser des graines - pamplemousse, avocat... ça n'a rien donné je ne sais pas pourquoi. Je ne connaissais pas votre blog, je vais ré-essayer en suivant vos conseils...d'autant plus que je suis en train de devenir frugivore alors je vais avoir de quoi faire! Par contre j'ai mis à l'eau une belle patate douce, elle fait de grandes lianes, c'est beau ... et très facile ... !!

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour et pardon pour le retard avec lequel je réponds aux commentaires :(

    Pour le figuier, on peut le rentrer en hiver mais je ne sais pas s'il est possible d'avoir des fruits en intérieur, quand bien même la fenêtre serait ouverte en été. Reproduire les bonnes conditions, sans matériel spécialisé, me semble être une mission impossible. Quant à la question de la pollinisation, je crois qu'il est inutile de s’inquiéter : la figue n'est pas un "vrai" fruit, au sens botanique du terme, et l’arbre produit des figues sans qu'il n'y ait eu fécondation.

    RépondreSupprimer
  23. Merci beaucoup pour vos commentaires :) :)
    Très bonne idée la patate douce, je vais essayer aussi !!

    RépondreSupprimer
  24. Dans un message précédent, j'ai mélangé votre nom et prénom et vous ai appelé Kader. Veuillez accepter mes excuses.

    Claudia

    RépondreSupprimer
  25. Génial !!!! J'adoooooore. Je vais essayer le citron vert.
    Merci

    RépondreSupprimer
  26. Salut à tous ,j'aimerai savoir comment faire pour acheter des plants de citrons caviar ,glups,,,,estce que quelqu'un peut me dire comment faire ?merci

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour ,pour la question du 2/08 au sujet du figuier ,je peux vous dire que la fructification d'un figuier ,'de ceux que je posséde ,) se ralentit en hiver ,mais que dés le printemps ,les fruits que j'ai actuellement donc de la 2éme fructification ,seront énorme vers Aout septembre ,cela étant dit qu'ils passent bien l'hiver et même si ils tombent à la fin de cet hiver ,vous les aurez au bon moment et en nombre.Au plaisir.

    RépondreSupprimer
  28. bonjour j ai trouver un genre de fruit vert avec un noyau comme les peches quelqu un pourrait me dire e quel fruit Est-ce
    il est rond de couleur vert chair tendre blanche une odeur se rapprochant de l orange
    merci a tous

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour ! Merci encore pour vos commentaires :)
    Pas de soucis Claudia, what's in a name ?
    Pour les citrons caviars, je me souviens en avoir vu chez Truffaut..

    RépondreSupprimer
  30. bonjour ! je veux vous donner quelques astuces pour la patate douce tenez-la patate avec des allumettes que vous placer dans un verre remplie d'eau tres vite les racines apparaissent puis les feuilles c'est tres beau comme plante de l'interieur .




    RépondreSupprimer
  31. bonjour tout le monde .. comme un certain nombre d'entre vous dès que j'ai noyau ou pépin je plante .. (meme les épluchures de pommes de terre et ça marche !) par contre mes citronniers sentent super bon mais ne me font pas de fruits .. on m'a toujours dit que sauvages ils ne donneraient pas de fruits ...je recommence car c'est pas de chance ou il faut obligatoirement faire une greffe ...

    RépondreSupprimer

Membre du c@fé des Sciences

Sweet Random Science sur Pinterest Sweet Random Science sur Youtube g

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes |