lundi 21 janvier 2013

WTF: Réponses aux énigmes!

Mardi dernier, je proposais de résoudre 6 petites énigmes scientifiques en images, inspirées par les bizarreries rencontrées ces derniers temps (avec l'aide de mon sponsor, Franprix Champigny sur Marne). Voici venue l'heure des explications !

A - L’œuf bizarre

Je n'y connais que dalle en matière de poules, aussi ai je recherché une explication possible sur internet. Visiblement, je ne suis pas le seul à être tombé sur un œuf monstrueux ; voici une petite sélection d'images glanées sur des forums d'éleveurs ou des blogs de consommateurs:



Œufs étranges

Comme l'a expliqué Basil Bool dans son commentaire, l'explication la plus plausible est une carence en calcium. La coquille des œufs de poule est en effet principalement constituée de calcite, un carbonate de calcium, minéral que la poule doit ingurgiter en picorant dans la basse cour. Pour être sûrs que les poulettes ont leur dose quotidienne, les éleveurs mélangent à leur nourriture des coquillages broyés ou des compléments alimentaires. La poule stocke ce calcium dans des masses osseuses spécialisées où elle pourra puiser à chaque fois qu'elle fabrique un œuf. Si la poule vient à manquer de sources de calcium ou que ses réserves s'épuisent, la formation de l’œuf est altérée. Selon l'importance de la carence, l’œuf peut être mou ou bien ridé comme c'est le cas ici. A priori, l’œuf est comestible (mais je ne m'y suis pas risqué). Vous trouverez davantage d'informations sur le développement de la coquille sur cette page wikipédia.

Il est également possible que la poule soufre d'une pathologie au niveau de son appareil reproducteur ou d'une malformation. Enfin, une poule pondeuse en fin de carrière (ou en début/fin de cycle) produit parfois de tels œufs "ridés."

B - Graines germées dans la tomate

Comme pour l’œuf, ce phénomène a l'air plutôt courant, voici une impression écran de google images, lorsque l'on tape "sprouting inside tomato":

Graines germées dans une tomate
La compréhension de ce phénomène amène à se poser une autre question: pourquoi les graines ne germent elles pas dans le fruit? Ici aussi, c'est Basil Bool qui apporte la réponse: dans la tomate, les graines sont "enrobées" dans une substance gélatineuse qui contient des hormones inhibitrices de la germination: l'acide abscissique. Cette hormone empêche les graines de germer tant que certaines conditions de température et d'humidité ne sont pas réunies. Lorsque les tomates sont conservées à température ambiante, le phénomène de germination interne, appelé viviparité végétale, n'est pas rare. Il survient aussi dans des tomates trop mures ou pourrissantes: l'hormone se dégrade avec le temps ou peut être attaquée par l'alcool produit par le fruit. Ici, la tomate a été conservée au réfrigérateur. S'agissant d'une variété hybride achetée en grande surface, il est plausible qu'elle ait été soumise à plusieurs cycles de réchauffement/refroidissement et que les graines aient pu, à un moment où les conditions étaient favorables, germer dans le fruit. Il n'est pas exclu non plus que la tomate ait été exposée à un traitement chimique ou que la plante soit issue d'une manipulation génétique (croisement) qui ait altéré l’inhibition de la germination in fructo (j’ignore si cette dernière expression est vraiment utilisée mais ça fait classe).

C - La "stalagmite" de glace

Ce petit monticule de glace n'est en réalité pas une stalagmite: il s'est vraisemblablement formé au cours du refroidissement rapide dans le bac à glaçons selon le mécanisme décrit par Mathieu B:

 "Si la surface de l'eau gèle depuis les bords vers le centre, à un moment donnée il ne reste plus qu'un petit trou d'eau liquide, entouré de glace, vers le milieu de la surface. L'eau sous la surface de glace continue à geler progressivement et comme la glace est moins dense que l'eau liquide, la dilatation va expulser progressivement de l'eau liquide par le trou. Parfois cette eau liquide expulsée gèle en formant un tube de glace qui va progressivement monter verticalement à partir du trou en formant une sorte de cheminée de glace."
Les étapes de formation d'une pointe de glace ("Ice spike" en anglais)
Ce phénomène est assez courant, on l'observe souvent dans des récipients de faible volume laissés dehors par grand froid. Cette vidéo montre ce qui se passe dans le bac à glaçons:


D - Moisissures sur chaussures de foot

Pas de grand mystère ici. Laissées deux mois dans un sac avec des conditions parfaites (humidité et chaleur), les chaussures ont été un support idéal pour la croissance de microorganismes de type champignon. Un prétexte parfait pour montrer cette jolie vidéo:


E - Vibrations dans une cuvette de toilettes

Sur la photo de gauche (prise sur ce site), on voit des ondulations régulières à la surface de l'eau. Elles sont dues à la propagation d'ondes de la même fréquence dans des directions opposées. Elles se chevauchent et donnent l'impression de ne plus se propager: les points où l'amplitude des petites vagues est nulle sont fixes. ce sont des ondes dites "stationnaires". Le même phénomène est visible dans une cuvette de toilettes sur la photo de droite (c'est Lo Singlar qui a fournit cet élément de réponse). Les ondes provoquées par les vibrations du moteur semblent immobiles. La forme et la direction de propagation des ondes est imposée par la géométrie particulière de la cuvette.

Deux ondes de même fréquence se propageant dans des directions opposées donnent lieu à une onde stationnaire

F- L'assiette Ikea craquelée

J'avais besoin d'une 6 ème photo, alors j'ai pris ce que j'avais sous la main! Sur cette photo, un réseau de fissures sur une assiette mal séchée a été colonisé par des moisissures.

Je remercie ceux qui ont joué le jeu et félicite Basil Bool, qui a gagné le billet irakien avec son explication de l’œuf bizarre. Bravo à Mathieu B aussi!


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Membre du c@fé des Sciences

Sweet Random Science sur Pinterest Sweet Random Science sur Youtube g

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes |