lundi 2 juillet 2012

Psychologie, personnalité et horoscope : l'effet Barnum

Comment les astrologues s'y prennent-ils pour rédiger des horoscopes qui semblent souvent pertinents ?

En France, 58% de la population pensent que l'astrologie est une science, 33% croient à l'influence des signes astrologiques et 18% croient aux prédictions faites sur la base des signes astrologiques (1). Ce chiffre se rapproche de la proportion des Français qui croit en dieu (mais attention, ce ne sont pas forcément les mêmes personnes, la bible condamne d'ailleurs ironiquement l'astrologie). Enfin, 0% des adultes interrogés croient au père noël, car cela n'est pas rationnel. Chaque jour donc, des millions de personnes lisent l'horoscope du 20 minutes et y croient suffisamment pour modifier leurs actions sur le plan social, amoureux ou professionnel, ce qui est aussi inoffensif et pas plus déraisonnable que de croire en un dieu. Cependant, il arrive que l'astrologie influe des décisions autrement plus importantes qu'une embauche ou la démission d'un ministre. En Birmanie, le chef de l'état Ne Win avait décidé d'introduire des billets dont les valeurs seraient des multiples de 9 (son chiffre porte-bonheur) et le déménagement de la capitale s'est vraisemblablement fait sur les conseils d'un astrologue. Chez nous aussi, certains présidents, comme Mitterrand avec Élisabeth Teissier, prennent conseils chez les astrologues. Mais revenons à notre sujet : commencez par cliquer sur votre signe astral dans la liste ci-dessous pour lire avec attention, non pas votre horoscope, mais la description de votre personnalité (le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre). Retenez bien les informations qui y figurent.



Ces descriptions vous ont elles semblé juste ? Si oui comment cela est-il possible ?

L'effet Barnum

Si elles ont pu vous sembler vraies, c'est pour deux raisons : d'une part parce qu'elles sont délibérément vagues et disent tout et son contraire, d'autre part parce que vous ne faites attention qu'aux éléments qui vous "parlent". Les phrases sont rédigées ainsi : "vous êtes parfois quelque chose mais vous êtes aussi quelque chose d'autre". En général, elles dressent un portrait de vous assez positif sans être trop flatteuses, en vous laissant toujours un choix d'interprétation. C'est ce qu'on appelle l'effet Barnum, ou « effet de validation subjective » : c'est un biais inconscient qui nous conduit à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à nous-mêmes. Regardez cette courte vidéo : on y voit James Randi, un illusionniste devenu célèbre pour ses "démystifications" télévisuelles cinglantes, confronter une voyante et son client à la réalité de l’effet Barnum. Par exemple, dans la liste d'une quarantaine de prénoms cités par la voyante Maureen Flynn, le client n'a fait attention qu'à une demi-douzaine qui lui étaient familiers (et encore, l'un des noms était celui du chien d'un voisin.)



Impressionnant non ? Merci à Sham and Science pour cette revanche de l'intelligence sur l'irrationnel. Dans cette autre vidéo, un célèbre médium britannique est invité à donner un horoscope détaillé pour une personne du public qu'il ne connait pas. Il est un peu à côté de la plaque (manque de bol) mais une bonne partie du public se reconnait dans sa description. Vous avez peut-être déjà deviné que toutes les descriptions données dans le paragraphe précédent étaient exactement les mêmes, quel que soit votre signe. Cette expérience a été répétée de nombreuses fois, et les résultats sont toujours similaires : une majorité de participants affirme se reconnaitre dans les descriptions. C'est le psychologue américain Paul Meehl qui a parlé d'effet Barnum pour désigner cette tendance. H. Broch, Professeur à l'Université de Nice, décrit un effet similaire en utilisant le terme "Effet puits". A cet effet s'ajoute celui de notre tendance naturelle à la croyance (les généticiens pensent même avoir mis la main sur le gène responsable). Faites le test, en remaniant le texte de la description si besoin : ça marche environ 7 fois sur 10 ! Les astrologues ont donc de beaux jours devant eux..

À découvrir sur le c@fé des Sciences :
Magneto existe-t-il vraiment ?

Pour en apprendre plus, lire, par exemple, les articles en ligne suivants :
L'horoscope d'un magazine : une analyse de contenu, de Laurence Bardin.
Phénomènes "paranormaux"et Zététique, de H.Broch.
Les Français et leurs croyances, sondage CSA/ La vie/ Le Monde.

(1) Etude Sofres, 1993 

2 commentaires:

  1. Bonjour, un test simple, quelque soit le signe choisi (au hasard) vous vous y retrouverez.
    L'astrologie n'est pas de la science, c'est juste une croyance (dogmes, non réfutabilité, prédiction non validées, non conforme aux observations astronomique, etc...). Chacun les siennes certes, mais ça pose problème quand les adeptes font passer ça pour de la science.

    RépondreSupprimer
  2. ah...quelques grammes de scepticisme dans ce monde de brut ;)
    content de t'avoir fait découvrir Randi!!

    RépondreSupprimer